Paradoxes de l'amour

Publié le par Jean-François Jacob

Qui aime "tout le monde" n'aime personne.
Qui aime quelqu'un n'aime plus personne {d'autre}.

Publié dans Amour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article